UN THE AVEC KRISTINA

June 4, 2016

Izumi, Genève, 14h18, buvant un thé vert avec ma chère Kristina. Social Influencer.


Hello Kristina, comment te sens-tu aujourd’hui?

K. Pleine d’énergie! Merci!

 

Parlons de ta carrière, quel fût l’événement qui déclencha ton succès? Comment as-tu réagis?

K. Dur à dire, il y a eu plusieurs éléments qui ont joué à mon avantage, le timing déjà, c’était à un moment ou il n’y avait pas beaucoup de blogs en Suisse, Kayture fut le premier blog qui ressortait au niveau des photos et du contenu. Ça a attiré la presse et les médias car nous étions en pleins boom des blogs. Sur le marché international, Kayture a beaucoup fait parlé du à la qualité éditoriale et nos partenariat avec des marques de luxe. A long terme, c’est le dur travail et l’investissement personnel qui nous a permis d’avancer aussi rapidement. 

A quoi ressemble un jour typique quand on travail pour Kayture?
K.
 Ça dépend, chaque personne a des tâches attribuées. De mon côté je dirige le contenu, la direction artistique, la communication ainsi que le management des gros projets. Je suis derrière toutes les décisions. Il faut savoir que rien n’arrive par hasard, les collaborations sont négociées et gérées à l’avance. On ne s’associe pas avec tout le monde, cela demande du temps, de la recherche et de l’investissement.  C’est quelque chose que les gens ne voient pas forcément en lisant un article.

Ensuite tout dépend si nous sommes en voyage, à Genève c’est le seul moment où on va faire de l’administratif. Nous travaillons sur notre agenda, les stratégies de nos articles. Il est important pour nous d’avoir du contact avec les marques si l’on veut travailler avec eux. On commence aussi à observer les prochaines Fashion Week.

Et en voyages tout dépend du projet. Les soirées sont très souvent consacrées aux articles, je m’occupe de la rédactions des textes.

 

Qui/quoi t’inspire tous les jours?
K.
 Pleins de chose m’inspirent, je ne dirais pas un objet ou une personne en particulier, mais plutôt un état d’esprit, le charisme qui se dégage, j’aime la beauté naturelle. Une fille simplement vêtue d’un jean, un t-shirt et un joli sac m’inspire. Tout comme des magazines, des livres. La mode comme la beauté sont fascinants, il n’y a pas de règles.

Tes 3 meilleurs souvenirs lors de ces dernières année?

K. Nous avons la chance de vivre des moments extraordinaire avec Kayture, un premier moment magique, c’était lors de notre voyage à Vancouver en 2012, c’était avec l’équipe de Secret Location, ils nous ont emmené faire un pic-nic sur un lac isolé avec un petit avion flottant, nous étions avec toute l’équipe gastronomique de leur  restaurant à manger du saumon fumé, de l’avocat, du caviar d’aubergine sur des couvertures en laine après une semaine de shooting intensif, c’était un moment magique, avec des gens passionnants et un des moment les plus heureux de ma vie. Ensuite à Los Angeles lors de mon premier cours de coaching vocal, mon coach m’a fait prendre conscience d’un blocage que j’avais. J’ai parfois tendance à me protéger car je veux tout contrôler et ça me bloque dans certaines situations ou il faut savoir se laisser aller, particulièrement dans la musique. La voix est un flux qui doit sortir tout seul, avec aisance, et ce coach ma beaucoup touché, il m’a appris à croire en moi et mes capacités sans essayer de prétendre être quelqu’un d’autre. Pour finir, à Cannes, la saison dernière. Grand moment pour Kayture, rencontre avec Lana Del Rey, de beaux moments partagés avec une de mes icônes au AMFAR. Un honneur pour moi. 

 

Ou veux-tu être demain?

K. Où je souhaite avancer maintenant, c’est la musique. J’y mets beaucoup d’espoir et de travail, c’est un milieu très compétitif mais j’y crois, j’ai déjà prouvé à travers le travail que j’ai un message à partager, un message plus universel et la musique est un langage universel que tout le monde peut écouter et comprendre.

On travaille aussi sur le développement de Kayture, nous tournons de plus en plus vers le lifestyle. On aimerait que les gens viennent s’inspirer des valeurs que nous partageons. On souhaite impliquer des contributeurs de talent et créer une véritable communauté ou tout le monde à un message à partager. Nous aimerions révolutionner le blogging, créer une puissante plateforme sociale.

Quelle est ta philosophie?

K. Je vis avec la philosophie de faire ce qui me rend heureuse, ce qui me passionne. J’ai envie de sentir que j’avance un peu plus chaque jour. Cette sensation me fait vibrer, je pense que si tout le monde vivait avec cette philosophie, nous serions beaucoup plus respectueux et plus concentré sur l’évolution de notre travail. Voltaire a dit le travail éloigne le vice … pour moi ça canalise mes pensées et ça me rend heureuse.

 

Un conseil à donner?

K. Trouvez ce qui vous rend heureux et abusez-en!

Ton pêché mignon (excepté les macarons)?

K. (Rires) Les macarons et les glaces sont mes pêchés mignon.

Pourquoi cet endroit et pourquoi un thé vert?

K. Cet endroit est chaleureux, j’aime l’intimité des lieux et c’est beau. Il n’y a pas beaucoup de beaux endroits à Genève. Et on adore la cuisine japonaise. Le thé parce que j’apprécie le goût simplement, et c’est mon petit moment détox.

 

 

 

Please reload